Astuce n°2: préparer les prochains projets professionnels

Lorsque je suis moi-même, revenu de voyage autour du monde, j'étais devenu un peu fénéant car j'avais passé, pour la première fois de ma vie, 6 premiers mois à ne rien faire. Et mine de rien, c'est dur de reprendre. Ce qui m'a aidé à assurer la transition en douceur, c'est de commencer à élaborer des projets, professionnels, avant de rentrer. Cela m'a aidé à quitter le rythme backpacker, pour revenir tout doucement sur des préoccupations "réelles". Lorsque je suis rentré, j'ai continué à penser "backpaker", mais ai de plus en plus pensé "professionnel". Et finalement, cela s'est plutôt bien passé.